Déterminants des inaptitudes pour souffrance morale au travail

Résumé de la publication:  Chakroun R. et Barre E. (2013), Inaptitudes pour souffrance morale au travail : fréquence et accessibilité à la prévention des facteurs de risques psychosociaux, Références en Santé au Travail, 135, 53-59.

_______________________________________________________________________________

Une étude rétrospective exploratoire, réalisée à partir des dossiers médicaux de 34 sujets atteints d’une inaptitude pour souffrance morale au travail, a permis de décrire la fréquence des facteurs de risques psychosociaux, d’estimer leur implication dans l’inaptitude ainsi que leur accessibilité à la prévention. Les relations sociales, l’organisation du travail et le contenu des tâches sont les 3 premières catégories de facteurs de risques impliquées dans ces inaptitudes. Les scores d’accessibilité à la prévention sont à la fois faibles et peu dispersés autour de la moyenne générale. Ces résultats incitent à pratiquer, en amont de l’inaptitude, un repérage précoce des déterminants psychosociaux élargi aux multiexpositions à d’autres risques. En aval de l’inaptitude, une démarche de prévention primaire devrait être ouverte au profit des salariés encore en poste dans l’entreprise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s