Salariés confrontés à la mort du client : Propositions pour le dépistage du risque d’état de stress post-traumatique

Communication orale au 34ème Congrès de Médecine et Santé au Travail, 21-24 Juin, Paris. Chakroun R., Roy A. (2016). Salariés confrontés à la mort du client :Proposition pour le dépistage du risque d’état de stress post-traumatique, Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 377, 489-490.

Objectifs.  L’état de stress post-traumatique (ESPT) représente une menace pour la santé, la sociabilité et l’employabilité des salariés exposés. Dans la mesure où il existe des facteurs de risques individuels et organisationnels pré, péri et post-traumatiques, l’objectif de notre contribution est de dépister ces risques lors d’une confrontation des salariés à la mort d’un client sur les lieux du travail afin de préconiser des mesures de prévention adaptées.

Méthodologie. Dans deux études de cas dans le secteur des services, nous avons mis en œuvre un protocole comprenant des entretiens compréhensifs ainsi que le dépistage systématique de signes de détresse et de dissociation péri-traumatique en tant que facteurs prédictifs d’ESPT que nous avons évalués sur la base d’échelles validées (PDI, PDEQ). Nous avons aussi procédé au diagnostic des souffrances mentales repérées et avons recherché les facteurs de risques organisationnels.

Résultats. Dix-huit salariés ont été examinés (4 salariés deux mois après l’accident et 14 quatre mois après). Les interventions ont permis de dépister 5 salariés présentant des facteurs de risques prédictifs d’ESPT. Par ailleurs, un salarié avait un ESPT, un autre une addiction préoccupante et 7 salariés présentaient un trouble anxieux chronique. Les salariés ont été informés des risques et sélectivement orientés vers le réseau de prise en charge en santé mentale. Dans des contextes de risques accidentogènes et psychosociaux, un signalement avec préconisations de prévention collective a été réalisé aux employeurs.

Discussion.  Nous discutons de la spécificité du décès du client dans des entreprises de service et de celui de la demande de prise en charge qui n’émane pas directement des salariés. Nous établissons un parallèle entre prévention des violences au travail et prévention de l’ESPT et insistons sur l’intérêt des approches interdisciplinaires entre professionnels de la santé mentale et ceux de la santé au travail.

Remerciements : Les auteurs remercient les Dr. Virginie Buissé et Frédéric Jover.  Service de Psychiatrie d’Urgence, CHU de  Nice.

Références

[1] Crocq L. et col. Traumatismes psychiques. Prise en charge psychologique des victimes. Paris: Masson; 2007.

[2] Lopez G. Prendre en charge les victimes d’agressions et d’accidents. Paris: Dunod; 2014.

[3] Latapy C. et col. Affections psychiatriques de longue durée. Troubles anxieux graves. Paris: Haute Autorité de Santé; 2007.

[4] Romano H. et col. L’aide-mémoire de l’urgence médico-psychologique. Paris: Dunod; 2013.

 [5] Clarner A., Graessel E., Scholz J., Niedermeier A., Uter W., Drexler H. Work-related posttraumatic stress disorder and other emotional diseases as consequence of traumatic events in public transportation : a systematic review. Int Arch Occup Environ Health 2015;88(5):549-64.

[6] MacDonald HA., Colotla V., Flamer S., Karlinsky H. Posttraumatic stress disorder in the workplace: a descriptive study of workers experiencing PTSD from work injury. J Occup Rehabil 2003;13(2) :63-77.

[7] Plat MC., Westerveld GJ., Hutter RC., Olff M., Frings-Dresen MH., Sluiter JK. Return to work: Police personnel and PTSD. Work 2013;46(1):107-11.

[8] Marchand A., Boyer R., Martin M., Nadeau C. Facteurs prévisionnels du développement de l’état de stress post-traumatique à la suite d’un évènement traumatique chez les policiers. Volet rétrospectif. Rapport R-633. Montréal (Québec): IRSST; 2010.

[9] Marchand A., Boyer R., Martin M., Nadeau C. Facteurs prévisionnels du développement de l’état de stress post-traumatique à la suite d’un évènement traumatique chez les policiers. Volet prospectif. Rapport R-710. Montréal (Québec): IRSST; 2011.

[10] Stergiopoulos E., Cimo A., Cheng C., Bonato S., Dewa CS. Interventions to improve work outcomes in work-related PTSD: a systematic review. BMC Public Health.  Published online 2011 Oct 31. doi: 10.1186/1471-2458-11-838

[11] Jehel L., Brunet A., Paterniti S., Guelfi JD. Validation of the french version of the Peritraumatic Distress Inventory. Can J Psychiatry 2005;50(1):67-71

[12] Birmes P., Brunet A., Benoit M., Defer S., Hatton L., Sztulman H. et al. Validation of the Peritraumatic Dissociative Experiences Questionnaire self-report version in two samples of french-speaking individuals exposed to trauma. Eur Psychiatry 2005;20(2):145-51.

[13] Brunet A. Trousse de triage rapide in http://www.info-trauma.org. Site consulté le 2 mars 2015.

[14] Friedman S., Samuelian JC., Lancrenon S., Even C. Three-dimensional structure of the Hospital Anxiety and Depression Scale in a large french primary care population suffering from major depression. Psychiatry Res 2001;104(3) :247-57.

[15] Bobillier-Chaumon M.E., Dubois M., Retour D., Relations de services. Bruxelles: De Boeck; 2010.

[16] Dejours C., Gernet I., Psychopathologie du travail. Paris: Elsevier Masson; 2012.

[17] De Puy J., Romain-Glassey N., Gut M., Wild P., Mangin P., Danuser B. Clinically assessed consequences of workplace physical violence. Int Arch Occup Environ Health. 2015;88(2):213-24

[18] Maguen S., Metzler TJ., McCaslin SE., Inslicht SS., Henn-Haase C., Neylan TC. et al Routine work environment stress and PTSD symptoms in police officers. J Nerv Ment Dis 2009;197(10):754-60.

[19] Direction des risques professionnels, Prise en charge des traumatismes psychologiques au titre du risque professionnel 1999, DRP n°37/99, ENSM 40/99 in http://www.travailler-mieux.gouv.fr/IMG/pdf/AgressCirculaireCNAM.pdf. Site consulté le consulté le 2 mai 2015.

[20] Fantoni-Quinton S. Doit-on, peut-on parler de droit ou de devoir d’alerte pour le médecin du travail ? Arch Mal Prof Environ 2013;74:56-8.

[21] Kermisch C. Les paradigmes de la perception du risque. Paris: Lavoisier; 2010.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s