Harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur : Identification et légitimité des étudiants à intervenir

Résumé de la publication : Chakroun R., Soudre-Lécué N et Scotto M.J (2014), Identification du harcèlement sexuel et légitimité des futurs managers à intervenir: Effets du genre et des informations délivrées, Psychologie du Travail et des Organisations, 20, 2, 145-174.


Le harcèlement sexuel (H.S.) est un délit ayant d’importantes répercussions sur les victimes. En nous adossant sur les travaux relatifs à la prosocialité et au contrôle social, nous avons conduit une expérimentation auprès de 136 étudiants futurs managers explorant l’effet de l’information délivrée et du genre des sujets observateurs sur l’identification de scenarios de H.S et sur la légitimité perçue des sujets à intervenir.

Les résultats montrent que l’information spécifique réduit le nombre de scenarios non reconnus en tant que H.S par l’ensemble des sujets. Le genre n’influence ni la reconnaissance des scenarios, ni la légitimité perçue des sujets à intervenir auprès des victimes. Toutefois, sur la base d’émotions à type de colère, les hommes font état de motivations à type de contrôle social et se perçoivent plus légitimes que les femmes à intervenir auprès des harceleurs. Les résultats sont discutés en vue de formuler des préconisations de prévention.

Mots clés : différence de genre, harcèlement sexuel, contrôle social, prosocialité, futurs managers