Le workaholisme ou l’addiction au travail

Résumé de la publication: Chakroun R. (2012), Le workaholisme: addiction au travail ou travail sur l’addiction ?, Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 73, 6, 896-902.

________________________________________________________________________________

Le workaholisme ou addiction au travail est une entité qui ne bénéficie pas d’une catégorisation nosologique propre au sein du DSM-IV-TR ou de la CIM10. Sa double appartenance aux champs de l’addictologie et de la médecine du travail soulève pour chaque discipline des problématiques spécifiques dont la résolution implique un processus de prise en charge multidisciplinaire.

Dans la mesure où une exposition permanente au risque subsiste et qu’il n’est pas possible d’envisager une abstinence complète, une démarche concertée de réduction des risques psycho-sociaux est nécessaire.  Nous proposons dans ce travail, un état des lieux des savoirs partagés.

_______________________________________________________________________________

A signaler deux contributions récentes sur le sujet:

– Taghavi L.(2012). Workaholisme: enquête au sein d’une population de salariés parisiens, Références en Santé au travail, 131,33-39.

– Burcoveanu T. (2014). Workaholisme: état des connaissances, Références en Santé au travail, 139,143-151.