Déterminants des inaptitudes pour souffrance morale au travail

Résumé de la publication:  Chakroun R. et Barre E. (2013), Inaptitudes pour souffrance morale au travail : fréquence et accessibilité à la prévention des facteurs de risques psychosociaux, Références en Santé au Travail, 135, 53-59.

_______________________________________________________________________________

Une étude rétrospective exploratoire, réalisée à partir des dossiers médicaux de 34 sujets atteints d’une inaptitude pour souffrance morale au travail, a permis de décrire la fréquence des facteurs de risques psychosociaux, d’estimer leur implication dans l’inaptitude ainsi que leur accessibilité à la prévention. Les relations sociales, l’organisation du travail et le contenu des tâches sont les 3 premières catégories de facteurs de risques impliquées dans ces inaptitudes. Les scores d’accessibilité à la prévention sont à la fois faibles et peu dispersés autour de la moyenne générale. Ces résultats incitent à pratiquer, en amont de l’inaptitude, un repérage précoce des déterminants psychosociaux élargi aux multiexpositions à d’autres risques. En aval de l’inaptitude, une démarche de prévention primaire devrait être ouverte au profit des salariés encore en poste dans l’entreprise.