Conflits d’intérêts et confiance envers les leaders d’opinion médicaux

Résumé de la publication:

Chakroun R. et Milhabet I. (2011), Conflits d’intérêts des leaders d’opinion médicaux : effets sur la confiance du grand public et des médecins généralistes, Revue d’Epidémiologie et de Santé Publique, 59, 233-42.

________________________________________________________________________________

Position du problème. – Les leaders d’opinion médicaux influencent les comportements des médecins et du public en matière de santé. La loi leur impose de divulguer au public les liens qu’ils entretiennent dès lors qu’ils s’expriment dans les médias. A notre connaissance, aucune recherche n’a exploré en France l’effet de la divulgation des intérêts des leaders d’opinion sur la confiance malgré les enjeux de leur influence. Dans ce contexte, l’objectif de l’étude était d’évaluer l’effet de l’exposition à la divulgation des intérêts des leaders d’opinion sur la confiance des sujets exposés jugeant le leader d’opinion par comparaison avec le corps médical.

Méthodes. – Nous avons mis en place pour les 3 variables explicatives un plan expérimental factoriel complet avec 3 modalités pour la variable exposition (divulgation occultée vs. 2 types de divulgation) ; avec 2 modalités pour la variable sujets exposés (67 étudiantes vs.60 femmes généralistes) et avec 2 modalités pour la variable sujets jugés (leader d’opinion vs. corps médical). Une ANOVA a permis de mesurer les effets principaux et d’interaction des variables explicatives sur les jugements de confiance.

Résultats. –Les résultats montrent que le niveau moyen de l’ensemble des jugements de confiance émis par les médecins est inférieur à celui du grand public. Le leader d’opinion jouit d’une confiance inférieure à celle du corps médical. La confiance de l’ensemble des sujets exposés est d’autant plus faible que les intérêts divulgués sont importants. Mais alors que le grand public ne fait pas de différence de confiance entre le leader d’opinion et le corps médical, les médecins réduisent sélectivement leur confiance envers le leader d’opinion et ce d’autant plus que les intérêts divulgués sont importants.

Conclusion. – Les résultats infirment l’assertion selon laquelle la confiance du public serait réduite par la divulgation des intérêts. Ils confortent l’importance du contexte des interactions liées aux effets « qui juge qui ? » et « quelle divulgation impacte qui ?». Ils ouvrent des perspectives de recherche pour d’autres configurations d’exposition lors de communication de masse ou groupale.